Présentation

Créée le 23 mars 2017, par décret présidentiel N°2017-118/PR/MENSUR, l’école doctorale pluridisciplinaire de l’Université de Djibouti démarre ses activités à la rentrée 2017.

Cette création traduit la volonté manifeste de l’UD de franchir une étape décisive par une structuration de la recherche, après la phase de consolidation des enseignements.

Notons, toutefois, qu’au cours de ces 18 années écoulées, depuis la création du Pôle Universitaire de Djibouti, l’institution a dépensé sans compter dans l’attribution de bourses doctorales, de prises en charge pour prendre part à des manifestations scientifiques à l’étranger, l’organisation des colloques et de journées scientifiques localement, et les facilitations dans les séjours post-doctoraux.

Très tôt, en effet, la recherche universitaire a été promue, sans conteste, comme un puissant levier de production de savoir permettant d’alimenter les enseignements dispensés, mais constituant également un puissant outil d’aide à la décision au service des décideurs dans sa contribution aux défis et enjeux se posant aux Etats.

Mais, dans ce nouvel environnement de structuration de la recherche, où une école doctorale est mise en place, l’accompagnement des doctorants à travers les formations doctorales, tant pour les enseignements spécialisés que transversaux, ainsi que la mise en place des équipes de recherche, contribuant à l’encadrement, mais également dans la production scientifique en répondant aux appels à projet, placent l’Université de Djibouti dans une option décisive pour la promotion de la recherche par la recherche.

L’existence d’un effectif de 83 enseignants-chercheurs maîtres de conférence dans plusieurs domaines permet à l’institution de porter une attention particulière dans l’appui aux doctorants  pour contenir les abandons en cours de chemin, tout comme les durées d’inscription en thèse.

Au niveau de l’encadrement local, l’apport de cette ED, se situerait dans la plus grande reconnaissance et valorisation des enseignants-chercheurs locaux lors des jurys de thèse à travers l’institutionnalisation des partenariats (conventions de cotutelle, codirection,…) passées avec les écoles doctorales partenaires.

La montée en puissance de l’encadrement des doctorants, couplée à l’émergence des équipes de recherche et à la mise en place d’un dispositif de bourse post-doctorale constituent un environnement fécond pour la constitution d’un vivier d’enseignants-chercheurs capable d’encadrer de thèse.