L’Université de Djibouti, dès sa création en 2006, a adopté le système LMD qui signifie Licence, Master, Doctorat.

Ce système est devenu une exigence pour les universités qui veulent s’aligner aux standards internationaux en matière d’enseignement supérieur. En effet,  il vise à harmoniser le programme des études supérieures, afin de faciliter la reconnaissance des diplômes et favoriser la mobilité des étudiants.

Le système LMD organise les études universitaires en trois diplômes (ou grades) : la Licence, le Master et le Doctorat. Chacun de ces trois cycles de formation est décliné dans un domaine et chaque diplôme porte une mention afin de préciser le cursus suivi par l’étudiant. Le domaine en LMD est la discipline générale dans laquelle s’inscrit la formation tandis que la mention désigne un secteur du domaine. Par exemple, la « Licence en économie et gestion » s’inscrit dans le domaine « Sciences Economiques et de Gestion » et porte la mention « économie et gestion ».

Le DUT correspond  au diplôme de niveau bac + 2. Il se déroule sur quatre semestres et exige une validation de 120 crédits. Après l’obtention du DUT, l’étudiant peut entrer dans la vie professionnelle ou poursuivre ses études en licence professionnelle.

La Licence générale correspond  au diplôme de niveau bac + 3.  Elle se déroule sur trois années après l’obtention du baccalauréat. Elle est composée de six semestres, avec une accumulation de 180 crédits. Après la licence, l’étudiant peut accéder aux études de Master ou entrer dans la vie professionnelle.

Le Master correspond  au diplôme de niveau bac +5. Il est composé de quatre semestres et nécessite une validation de 120 crédits en plus des 180 crédits déjà validés en licence. Actuellement, la majorité des Master sont à finalité professionnelle et recherche. Après l’obtention de master, l’étudiant peut soit intégrer le monde du travail, soit  continuer ses études dans le cadre d’une thèse.

Le Doctorat correspond au diplôme de niveau bac + 8 et se déroule normalement sur trois ans après le Master. Il correspond à un programme d’études spécialisés et de recherche. Il permet d’obtenir 180 crédits supplémentaires. L’accès au doctorat est soumis à l’approbation de l’école doctorale à laquelle sera rattachée l’étudiant et à laquelle appartient son directeur de thèse. Après sa soutenance de thèse, l’étudiant (doctorant) obtient le grade de Docteur.

Dans le système LMD, la durée de base de la formation n’est plus l’année universitaire, mais le semestre. Chaque semestre est composé de plusieurs unités d’enseignements (U.E.) et affecté de 30 crédits.

Ainsi, l’étudiant doit capitaliser :

  • 180 crédits répartis sur six semestres pour acquérir la Licence,
  • 120 crédits repartis sur quatre semestres pour le Master (en plus des 180 crédits acquis en licence)
  • 180 crédits pour le Doctorat, en plus de ceux déjà cumulés (300 crédits)

Pour chacune des U.E. d’un semestre, le nombre de crédits est défini en fonction de la difficulté de la matière (volume horaire de cours, de travaux dirigés, travaux pratiques nécessaires pour acquérir les connaissances et les compétences requises) et de la charge de travail personnel demandée à l’étudiant. Les crédits sont capitalisables et transférables d’un parcours à un autre. Par exemple, si un étudiant souhaite changer d’université, les crédits capitalisés lui sont conservés en accord avec l’équipe pédagogique.

Une U.E. est validée et capitalisée dès que l’étudiant a obtenu la moyenne (10/20). Mais la validation d’une U.E. se fait également par compensation dans le même semestre ou dans la même année.

Dans le cas où une U.E. n’est pas validée au semestre concerné, un examen de rattrapage est proposé aux étudiants qui n’ont pas obtenu une moyenne générale au moins égale à  10/20 au terme des deux semestres de l’année universitaire.

Le diplôme est enfin obtenu par l’accumulation des crédits correspondants aux U.E. (unité d’enseignement) validées par l’étudiant.

Par ailleurs, l’Université de Djibouti, par le biais de l’Institut Universitaire de Technologie (IUT), délivre le Diplôme Universitaire de Technologie (DUT). Ce diplôme nécessite une capitalisation de 120 crédits répartis sur quatre semestres (c’est-à-dire deux années).